Si vous est propriétaire occupant, vous n’avez pas le même rapport avec vos colocataires que dans une colocation « classique ». Les responsabilités en cause font que vous voulez que vos colocs se sentent bien chez eux tout en protégeant votre bien. Dès lors, quelles règles mettre en place pour que tout se passe pour le mieux ? Voici notre guide du propriétaire occupant avec quelques règles simples pour que votre logement soit un havre de paix et d’harmonie.

Communication, communication, communication

La première règle, et sûrement la plus importante, c’est la communication entre vous et vos locataires. Sur badi, vous pourrez commencer dès la recherche du colocataire idéal grâce à notre chat privé et sécurisé qui vous permettra d’échanger avant même qu’il ou elle ait emménagé. Expliquez à vos colocataires qu’il ne faut hésiter à vous dire s’il y a un problème. Pensez à leur demander s’ils ont des requêtes particulières et présentez-leur le fonctionnement de la colocation. C’est la base d’une relation claire et saine pour une entente durable.

Chacun sa part de tâches ménagères

Que chacun ait des tâches différentes ou que vous fassiez tous la même chose, il faut que tout le monde mette la main à la pâte. L’un de vous n’aime pas passer la serpillière ? Il sera attitré à l’aspirateur. Vous avez un cordon bleu dans la colocation qui veut bien faire la cuisine pour tout le monde ? Les autres peuvent s’occuper de la vaisselle. Les possibilités sont infinies, mais tâchez de faire au mieux pour que chacun ait sa part de travail et qu’il n’y ait pas d’inégalités entre colocataires.

Prévenir pour mieux guérir

Si vous louez votre appartement à des étudiants, et même s’ils sont dans la vie active, il y a fort à parier qu’ils voudront inviter des amis de temps à autre. Dans ces cas-là, nous en revenons au premier article de ce guide du propriétaire occupant : communiquer est la clé. Prévenez-les lorsque vous avez des invités et demandez qu’ils en fassent de même, surtout si c’est une soirée arrosée. Vous pourrez ainsi ranger les objets de valeur dans votre chambre si vous en ressentez le besoin pour éviter les incidents. Mais si un accident arrive…

Lorsque l’on casse, on répare

Les droits et devoirs des propriétaires occupants impliquent notamment d’assurer la sécurité du locataire. Mais les locataires aussi ont des devoirs, dont celui de rendre l’appartement tel quel. Si un petit verre est cassé vous pourrez peut-être passer l’éponge, mais si des dégâts plus importants surviennent n’hésitez pas à demander un remboursement de la part de votre colocataire. Qu’il soit immédiat ou déduit de la garantie, c’est une manière de faire respecter l’intégrité de votre bien. Votre colocataire comprendra sûrement et il y a fort à parier qu’il fera plus attention la prochaine fois.

Soit, la colocation présente quelques petits risques, mais ils sont souvent effacés par l’émulation créée entre les différents colocataires : tentez l’expérience !