Dis-moi dans quel quartier tu vis, je te dirai qui tu es.
Ce mois-ci, nous continuons notre série d’articles sur les quartiers de Paris et leurs trésors cachés (et moins cachés) en nous penchant sur le très courtisé 11ème arrondissement.

Loin de nous l’idée d’intégrer une rubrique « Le saviez-vous ? », mais il s’agit du quartier le plus densément peuplé de Paris et celui qui compte le plus de stations de métro (au nombre de 25, rien que ça !). C’est surtout un quartier jeune, animé, qui pullule de petits restaurants et de nouvelles découvertes à chaque coin de rue. Après une enquête approfondie auprès des gens du quartier, on a décidé de vous dévoiler nos endroits préférés.

L’overbooké incontournable

Oui c’est touristique, et oui c’est un passage obligé. Qu’on vienne de Tourcoing de passage pour le week-end, ou que l’on soit parisien de souche, on se rue chez Cyril Lignac, à La Chocolaterie, pour savourer son excellent chocolat chaud.

 

Il vous sera difficile d’éviter les curieux venus pour la réputation du Chef plus que pour le côté convivial.  Mais c’est justement cela qui fait la beauté du lieu : autour d’une grande table d’hôtes, on se réunit pour déguster un super chocolat maison accompagné d’une pâtisserie diablement délicieuse. C’est quand l’heure du goûter, déjà ?

 

Des après-midis (archi) Parmentiers

 Ou des soirées, aussi. Quoi qu’il en soit, La Générale, située au numéro 14, est un lieu emblématique de cet arrondissement, et un projet culturel et artistique soutenu par la Mairie de Paris, qui accueille des artistes en résidence. C’est aussi et surtout un lieu de partage, un espace coopératif doté d’outils communs dans le but de promouvoir la création.
Une table de ping-pong, un piano, des salles de répétition… on ne peut que s’y aventurer et garder un œil sur la programmation pour être au fait des prochaines activités et représentations, ou tout simplement venir flâner, acheter un bouquin de seconde main…
 Le petit plus ? Le lieu prend vie dans une ancienne usine EDF réhabilitée, un charme industriel grunge vraiment sympa.

Le resto pour la pause déj

Mokonuts c’est le spot des parisiens qui travaillent dans le coin et qui ont envie d’autre chose qu’un jambon-beurre pour le déj. Victime de son succès, on a intérêt à débarquer tôt pour avoir une table et profiter de ses plats aux notes libanaises.

Et pour cause : ce lieu fabuleux tenu par un couple n’est ouvert que le midi, en semaine. Et si toutes les assiettes nous font envie, les cookies ont l’une des meilleures réputations de Paris. Impossible de passer par le XIe sans découvrir cette perle rare aux accents orientaux.
PS : le menu change tous les jours ! 

La friperie luxe des parisiens branchés et fauchés

Oui, bon, fauchés…faisant face à des fins de mois difficiles, mais qui apprécient tout de même les jolies pièces bradées. Rendez-vous chez Carole Bigielman où le vintage est ici synonyme de haut de gamme. Un petit investissement, certes, ou simplement une balade pour le plaisir des yeux pour ceux qui apprécient de jolis articles mode intemporels et se prêtent à rêver à des jours meilleurs… !

#TipTopSecret

 Ce qu’on aime dans le 11ème, c’est cette vie de quartier, l’abondance des petits commerces, et l’attachement des habitants pour ces derniers. À l’heure où l’on gère tout via appli mobile (vous cherchez une coloc dans le quartier ? C’est par ici), on valorise d’autant plus la rencontre autour d’un pot. Le Terrain Vague, c’est ce petit troquet du coin, qui a priori ne paye pas de mine – mais on dit bien a priori, car nous sommes dans le 11e, et ici, tout est bien pensé – mais où les proprios ont le sens du détail. Au bar, face au renard empaillé (un petit côté kitsch à souhait qui ne nous déplaît pas), on discute avec les copains de troquet alors qu’on scrute la liste de bières artisanales et locales. 
Pourquoi secret, nous direz-vous ? Parce que l’enseigne indique toujours « Mono », le nom du grossiste qui occupait le terrain avant eux. Cela lui confère un petit côté « speakeasy » non voulu (ou si ?). 
Résultat : on vient si on connaît, parce qu’on nous l’a recommandé, et surtout, on y revient parce que le planteur est ravageur et on en fait un lieu incontournable.  
#BadiBonus : Demandez le programme ! En semaine, des DJs viennent mixer et les propriétaires organisent régulièrement des vide-dressings, des vernissages…