Loin des clichés de carte postale et de films romantiques, le parisien ? Pas tant que cela. Alors c’est vrai, quand on vit à Paris, on ne passe pas son temps à arpenter les rues pavées sur son vélo vintage avec panier en osier inclus (on est plutôt coincé entre deux sièges dans le RER B), mais on vit quand même quelques instants à la Woody Allen. Le rythme effréné de la ville fait apprécier davantage les petits moments de bonheur. Alors, cliché ou vérité ? On a eu envie de se pencher sur ces choses que tout étranger pense de nous en fantasmant sur notre soi-disant vie de rêve, et de démêler le vrai du faux.

 

Le petit-déjeuner et/ ou le goûter

On le sait, la tendance est au mode de vie sain. Mais c’est bien connu, le français aime manger et ce, dès le petit-déjeuner ! Soyons honnêtes, quand on vit à Paris, on prend rarement le temps de savourer son bol de muesli avant d’aller au boulot. On laisse les graines au placard et, Stan Smith aux pieds, on s’arrête à la boulangerie de quartier pour acheter un croissant ou un pain au chocolat (il s’agit d’un article sur Paris, donc pas de débat sur la chocolatine ici !) avant de descendre dans les ténèbres (i.e le métro).

Et au goûter, en semaine ou le week-end, nous sommes incorrigibles, on remet ça. Baguette viennoise au chocolat, chouquettes, brioche… la boulangerie c’est un peu notre deuxième maison, celle qui a cette odeur réconfortante de notre enfance. Et pour acheter son pain, n’en parlons pas.

Notre chouchou pain

Les parisiens ont élu la Boulangerie Utopie meilleure boulangerie de France. Si nous ne connaissez pas, filez près d’Oberkampf y savourer un Pain du Week-End à la carotte violette, ou le Pain Authentique, star de la maison. 

Notre chouchou viennoiserie

La Boulangerie Sain près du Canal Saint-Martin. Le spot idéal pour aller acheter leur brioche feuilletée et la savourer tranquillement sur un banc en admirant les canards qui barbotent, un dimanche matin ensoleillé (ou grisâtre hein, ça marche aussi).

L’appartement

Le Château de Versailles ? Connais pas. Chez nous, c’est plutôt le mini-Trianon. Alors certes, on dégote parfois de jolies bâtisses, des poutres apparentes, peut-être même une cheminée et un parquet rénové… mais côté espace, lorsqu’on vit seul, on est plutôt limité. Exit donc, l’appartement Haussmannien de rêve, avec vue sur la Tour Eiffel, comme celui de Thierry Lhermitte dans Le dîner de cons. Le parisien, le vrai, préfère souvent sacrifier quelques mètres carrés pour jouir de sa vie de quartier qui lui est si chère, plutôt que de vivre dans un pavillon en banlieue.

La solution

On cherche une super coloc et on rencontre d’autres parisiens en mal d’espace. Un salon, un vrai, ça fait envie, non ?

Les promenades

On oublie donc cette superbe bicyclette qui, de toute façon, serait dix fois trop lourde pour qu’on la porte jusqu’au 5e étage sans ascenseur de notre mini appartement. Le parisien qui fait de l’exercice utilise son Vélib’ pour aller d’un arrondissement à un autre. C’est moins glamour, mais on retrouve quand même le petit panier à l’avant, parfait pour y déposer un bouquet de fleurs fraîches ou notre pique-nique direction les Buttes-Chaumont.  
Avantage : on s’évite une sciatique pour ramener le vélo chez soi.
Inconvénient : presque impossible de chopper un Vélib’ électrique !

Plan B 

On succombe au fléau de la trottinette électrique au risque de perdre tous ses amis.

Les apéros

Le parisien passe le plus clair de son temps libre dans les cafés, et souvent en terrasse, qu’il pleuve ou qu’il vente. Pourquoi ? Mais parce qu’on peut observer les gens grâce à ces petites tables rondes tournées vers la rue, et que c’est quand même plus sympa d’avoir des gens à regarder quand on trinque au rosé avec ses amis. L’apéro, c’est sacré, et oui, le cliché a sa part de vérité : on peut boire un verre de vin avant midi ! (C’est Carrie Bradshaw qui l’a dit). Impossible ici d’en recommander un en particulier, tant chacun a sa préférence. On ne voudrait pas déclencher une guerre de quartiers ! Le parisien a ses habitudes, ses serveurs favoris, et plus qu’un bar, c’est un lieu de vie et un véritable point de rencontre.

L’un n’exclue pas l’autre

Les soirées en appart ont le vent en poupe ! C’est l’occasion de faire un apéro-dinatoire, de sortir des jeux de société hilarants et de passer de bons moments. C’est trop petit chez vous ? Deux fois valent mieux qu’une : et si vous cherchiez une coloc?
Alors, vous êtes d’accord ? Vous avez d’autres habitudes « clichés » à nous raconter ? Vous avez acheté une trottinette électrique et avez envie d’en parler ? Laissez-nous un commentaire.