Vous louez une de vos chambres ou avez un colocataire dans votre propriété ? Avant toute chose, il faut s’assurer que votre bien est protégé pour éviter les frais et vous conformer à la loi. Découvrez avec badi comment souscrire à une assurance habitation en colocation ou pour les locations, ainsi que toutes vos options, afin que vos colocataires vivent au mieux leur quotidien.

Pour le propriétaire : l'assurance non-occupant

Vous souhaitez louer votre bien et vous avez estimé le prix de votre location ? Vous devez maintenant vous pencher sur les assurances. Si vous louez un bien à plusieurs colocataires sans y habiter, sachez que vous devrez souscrire à une assurance en tant que propriétaire non-occupant (PNO). Cela vous permet de protéger entièrement votre maison ou appartement des dommages pouvant être occasionnés par un sinistre non couvert par l’assurance de votre locataire, ou lorsque votre logement est vide. Depuis 2014, l’assurance PNO est obligatoire, ne l’oubliez donc pas !

Quelles obligations pour le locataire ?

De son côté, votre locataire a l’obligation de souscrire à un contrat d’assurance multirisque habitation (MRH). Il devra vous fournir une attestation d’assurance à l’ouverture du bail, sans quoi ne signez pas le contrat de location. Cette assurance couvre les dégâts corporels et matériels que le locataire pourrait causer, mais pas les dégâts causés par un tiers, qui peuvent être pris en charge par l’assurance PNO.

La responsabilité civile vie privée de l’assurance MRH couvre quant à elle les dommages aux tiers causés par les locataires, en cas d’incendie, de dégât des eaux ou d’explosion. 

Quelle assurance habitation en colocation ?

Si vous louez un appartement à Paris ou ailleurs à des colocataires, vous devrez vous assurer que les habitants aient souscrit à une assurance habitation en colocation. Si le bail de votre location est unique, vous ne recevrez qu’une attestation pour tous les colocataires. Si le bail est distinct pour chaque locataire, ce sera la responsabilité de chacun de vous fournir une attestation d’assurance colocation personnelle. Dans ce cas, il est bien sûr plus simple de passer par la même compagnie d’assurance, mais ce n’est pas obligatoire.

Cela fait beaucoup de papiers ? Pas de panique, pour éviter d’avoir à recevoir plusieurs assurances habitation pour la colocation, la loi Alur de 2014 vous offre une autre option. Vous pouvez souscrire vous-même à l’assurance MRH pour votre bien, puis ajouter le prix de l’assurance habitation colocation aux loyers que vous percevez.

Notre conseil : si vos colocataires vous fournissent une attestation d’assurance unique, assurez-vous qu’elle mentionne le nom de tous les occupants du logement !